Quel permis pour le scooter électrique ?

Vous souhaitez investir dans la mobilité électrique en achetant un scooter électrique ou une moto électrique ? Alors que le marché est en plein essor de part leur côté économique et écologique, de nombreux utilisateurs souhaitent passer à un modèle électrique sans savoir quel permis scooter électrique est nécessaire pour leur conduite.


Avec des tarifs de scooter électrique écologique toujours plus attractifs, faisons le point sur ce que dit la réglementation. Quel permis vous faut-il pour rouler avec un scooter électrique ? Peut-on rouler sans permis ? Un point sur la situation.

A partir de quel âge peut-on conduire un scooter électrique ?

Il faut savoir que comme leurs homologues thermiques, il est possible de conduire un deux roues électrique à partir de 14 ans. Pour cela il est obligatoire de posséder le permis AM, anciennement appelé BSR pour conduire uniquement un équivalent 50cc limité à 45 km/h. En dessous de cette âge, il n'est pas possible d'être au guidon de ces deux roues pour des raisons de sécurité.

A quoi correspond un équivalent 50cm3 ?

Si parler de cylindrée n'a pas vraiment de sens lorsqu'on évoque le scooter électrique, ils sont en effet un bon moyen de référence aussi bien pour les novices que pour les experts deux roues. On parle alors d'équivalent 50cm3 pour la catégorie L1e correspondant à une motorisation dont la puissance est inférieure à 4000W. La vitesse maximale des scooters électriques 50cc est plafonnée à 45 km/h.

Avec cette vitesse limitée, vous n'avez accès qu'aux voies jusqu'à 50 km/h, c'est-à-dire la ville. Impossible d'emprunter les voies rapides supérieures avec ce véhicule.

Pour conduire cette catégorie de scooter électrique, 2 cas de figure s'offre à vous :

  • Si vous êtes né après le 31 décembre 1987, il vous faut soit le BSR soit être titulaire du permis B (permis voiture) pour conduire un scooter électrique L1e (équivalent 50cc).
  • Si vous êtes né avant le 1er janvier 1988, vous pouvez conduire n'importe quel scooter électrique 50cm3 sans permis ! Il ne faut en revanche pas être sous le coup d'une mesure judiciaire l'interdisant. Vous pouvez par exemple être suspendu au niveau de votre permis B suite à une perte de point, il est tout à fait possible de basculer sur la conduite d'un scooter électrique de cette catégorie. Sauf dans le cas d'un jugement l'interdisant aussi par le même temps de manière explicite.

A quoi correspond un équivalent 125cm3

Un équivalent 125cm3 correspond à un scooter électrique dont la puissance du moteur est comprise entre 4000W et 11000W. On appelle aussi cette catégorie L3e où il est obligatoire d'avoir au moins 18 ans pour en être pilote.

En plus de cette limite d'âge, il est nécessaire de posséder le permis A1. Ce dernier s'obtient soit en complément du permis B (voiture) assorti d'une formation spécifique de 7h pour conduire un scooter électrique 125cc, soit en passant directement le permis A1.  Il faut savoir que le prix moyen d'une formation de 7 heures pour deux roues coûte entre 300 et 400 euros, quand le permis A1 seul se moyenne à partir de 850 euros.

En matière de performance, un scooter électrique 125cm3 peut atteindre les 120 km/h avec une majorité de modèles sur le marché proposant une vitesse maximale entre 70, 90 et même 100 km/h. Avec ces modèles, vous avez accès aux voies rapides, voire même à l'autoroute si votre scooter électrique 125cc atteint les 110 km/h en vitesse de pointe.

Et pour les maxi-scooters ?

Au-dessus de 11kW (11000W de puissance), on parle de maxi-scooters. Il est possible sur ces modèles de monter sur des moteurs dont la puissance grimpe jusqu'à 35kW. Le permis moto A2 est alors indispensable pour conduire un scooter électrique (équivalent 300cc) tout en ayant au moins 18 ans, cela va de soi. 

Ces deux roues sont assez peu développées car au-delà de la vitesse pure, l'important pour les constructeurs de scooter électriques est de proposer une autonomie suffisante de batterie


Hélas, en augmentant la puissance, il faut aussi augmenter la taille (et donc le poids) de la batterie pour disposer d'une autonomie utilisable.

Conclusion sur le permis scooter électrique

Vous connaissez dorénavant la situation avec ou sans permis nécessaire pour rouler en toute légalité en scooter électrique. Cette législation permet à chacun de pouvoir rouler en toute sécurité sur la route et donc limiter le risque d’accident, pour vous, mais aussi pour les autres usagers de la chaussée. Pensez donc à bien vous équiper lorsque vous conduisez votre scooter électrique.

Il est maintenant temps de s’attarder à la fois sur l’assurance ainsi que les subventions disponibles à l’achat d’un scooter électrique.

Nicolas
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: