Tout savoir sur les moteurs de scooter électrique

Le moteur de scooter électrique est l’organe responsable de transformer l’énergie électrique en énergie mécanique. Il s’agit donc d’une pièce maîtresse qui détermine en grande partie les performances et le comportement routier du véhicule.

Alors, quels sont les types de moteurs pour deux-roues électriques ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque type ? Et comment la puissance du moteur influe sur le montant de la subvention pour l’achat d’un scooter électrique ?

Moteur de scooter électrique : les principaux types

Généralement, il existe deux grandes familles de moteurs pour scooters électriques : les moteurs asynchrones et les moteurs synchrones Brushless. 

scooter_electrique_moteur_bosch.

Les moteurs asynchrones (à induction)

Il s’agit de moteurs classiques utilisés généralement pour des scooters électriques low-cost ou d’entrée de gamme.

Un moteur asynchrone avec balais se compose d’un rotor (partie tournante) et d’un stator (partie fixe) séparés par un entrefer. Le rotor est muni d’aimants ou de bobines d’excitation parcourues par un courant inducteur. 

On peut donc parler de deux types de moteurs asynchrones : les moteurs à rotor bobiné et les moteurs à aimants. De nos jours, les moteurs asynchrones sont de plus en plus abandonnés sur les deux-roues en faveur des moteurs synchrones.

Avantages des moteurs asynchrones avec balais

Inconvénients des moteurs asynchrones avec balais

  • Moins puissants que les moteurs synchrones.
  • Frottements dus à la présence des balais.

Les moteurs synchrones sans balais (Brushless ou BLDC)

Appelé également moteur autopiloté à aimants permanents, le moteur BLDC adopte une structure similaire à celle d’un moteur asynchrone. Il se compose donc d’un rotor et d’un stator séparés.

Cela dit, sa grande particularité réside dans le fait qu’il est doté d’un capteur de position rotorique et d’un dispositif électronique de commande qui remplace les balais. Le terme synchrone indique qu’un moteur pour scooter électrique de ce type tourne à une vitesse identique à celle générée par le champ magnétique.

Les nouveaux moteurs synchrones sont de plus en plus combinés à des convertisseurs électriques de puissance afin d’améliorer leur rendement. Ils font l’objet d’améliorations techniques sur plusieurs niveaux :

  • L’utilisation d’aimants plus performants.
  • L’amélioration du dispositif de refroidissement.
  • L’optimisation des phases de fonctionnement grâce à l’utilisation de nouveaux logiciels sophistiqués. 

Avantages des moteurs synchrones sans balais

  • La vitesse de rotation est constante, indépendamment de la charge.
  • Grâce à ses possibilités de surexcitation, le moteur peut supporter des chutes de tension importantes.
  • Des accélérations rapides.
  • Un rendement élevé.
  • Réduction des frottements en raison de la suppression des balais de charbon.
  • Entretien réduit.

Inconvénients des moteurs synchrones sans balais

  • Le moteur peut éventuellement décrocher si le couple résistant est plus élevé que le couple électromagnétique. 

Les principales motorisations de scooters électriques disponibles dans le marché

scooter électrique kumpan bleu

Les scooters électriques équivalents 50 cc

Ces deux-roues font partie de la catégorie de véhicules L1e. Leur vitesse maximale est limitée à 45 km/h. En outre, la puissance maximale d’un scooter équivalent 50 cc est bridée électroniquement de 4 kW.

À l’instar de leurs équivalents thermiques, les scooters électriques de cette gamme présentent de nombreux avantages. En premier lieu, ils sont plus abordables que les modèles 125 cc. En outre, ils sont très maniables, plus simples à entretenir et s’intègrent facilement dans le trafic sur les routes urbaines.

Pour conduire un scooter électrique équivalent 50 cm3, vous devez être âgé de plus de 14 ans. Généralement, les personnes nées avant 1988 n’ont pas besoin d’un permis de conduire. Celles nées après 1988 doivent disposer d’un permis AM.

Grâce à son agilité et ses proportions réduites, ce deux-roues électrique est idéal pour un usage urbain. Avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 250 km, certains modèles sont également adaptés pour de longs trajets. En revanche, la puissance d’un moteur de scooter électrique équivalent 50 cm3 reste limitée par rapport aux modèles 125 cc.

Les scooters équivalents 125 cc

Les scooters équivalents 125 cc sont considérés comme des véhicules deux-roues de la catégorie L3e-A1. Leur puissance est comprise entre 4 et 11 kW. Ils sont donc plus puissants que les équivalents 50 cc. De plus, ils peuvent atteindre des vitesses supérieures à 45 km/h.

Ces deux-roues électriques affichent un comportement routier plus dynamique. Ils conviennent aussi bien pour une conduite en ville ou en milieu extra-urbain. Toutefois, ils sont relativement plus lourds et moins agiles en ville que les versions équivalentes 50 cc.

Pour conduire un deux-roues électrique équivalent 125 cm3, il faut être âgé de 16 ans ou plus et disposer d’un permis A1 au minimum.

Le type du moteur a-t-il un effet sur le montant de la subvention de l'État pour les scooters électriques ?

Scooter electrique Orange

De façon générale, le montant de la subvention pour l’achat d’un scooter électrique dépend de la puissance maximale du moteur indépendamment de son type. 

Deux cas de figure se présentent :

  • Si la puissance du moteur électrique est inférieure à 2 kW (règlement UE n°168/ 2013), le montant du bonus écologique est de 250 euros par kWh d’énergie de la batterie. Toutefois, l’aide financière est plafonnée à 27% du prix d’acquisition du scooter sans pouvoir dépasser 900 € au total. 
  • Si la puissance est supérieure à 2 kW, le montant de la subvention équivaut à 20% du prix d’acquisition du scooter sans être supérieur à 100 €.

Pour profiter du bonus écologique, le scooter électrique doit être :

  • Neuf.
  • Acheté ou loué pour une durée de 24 mois ou plus.
  • Immatriculé en France. 

Notons aussi qu’un deux-roues électrique équipé d’une batterie au plomb n’est pas éligible à la subvention de l'État. En outre, un scooter ayant bénéficié de la subvention ne peut être vendu qu’après 12 mois de la date d’immatriculation ou après avoir parcouru 2.000 km.

Par ailleurs, comme cité auparavant, les scooters équivalents 50 cc peuvent bénéficier de jusqu’à 900 € de bonus écologique. Ce montant est cumulable avec les aides des collectivités locales pouvant aller jusqu’à 500€ dans certaines régions.

Il est donc clair que cette catégorie est plus favorisée par le programme d’aide financière que les modèles équivalents 125 cc.

 

Insert Image
Insert Image
Nicolas
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: