Comment financer l’achat d’un scooter électrique ?

Vous avez envie d’adopter un mode de transport plus écologique, et l’idée d’investir dans un deux-roues électrique vous tente ? Seule ombre au tableau : ces véhicules coûtent encore assez cher et tout le monde n’a pas l’épargne nécessaire au financement d’un scooter électrique.

Heureusement, des solutions existent aujourd’hui pour permettre une conversion à l’électrique sans vider son compte en banque. LLD, LOA, leasing, paiement en plusieurs fois sans frais… découvrez les différents modes possibles pour financer l’achat d’un scooter électrique !

Les différents types de financement d'un scooter électrique

Avant d’aborder en détail leur fonctionnement, passons d’abord en revue les différentes options qui s’offrent à vous pour le financement d’un scooter électrique, ou autre deux-roues et trois-roues. On en compte trois :

  • LLD (location longue durée) ou leasing : comme son nom l’indique, il s’agit de louer un véhicule neuf sur une durée prédéfinie, en contrepartie d’un loyer mensuel fixé à l’avance. Le contrat peut inclure plusieurs prestations, telles que l’entretien, l’assistance, les réparations éventuelles ou encore l’assurance auto.

  • LOA (location avec option d’achat) : aussi appelée “crédit-bail”, cette autre forme de leasing diffère de la LLD en donnant la possibilité à l’usager de devenir propriétaire du véhicule au terme de la location. Ici, c’est un organisme de crédit intermédiaire qui achète le véhicule à son prix initial et le loue ensuite à l’usager contre un loyer mensuel.

  • Règlement en plusieurs fois sans frais : assez courante, cette facilité de paiement permet d'étaler le financement d’un bien de valeur sur plusieurs mois. C’est une bonne alternative au crédit à la consommation si vous ne disposez pas des fonds immédiats pour prendre en charge l’achat comptant. 

LLD -  Location Longue Durée

Une première option est donc d’acquérir un scooter électrique en leasing, ou en LLD. C’est ce qui se rapproche le plus d’une location classique : le rachat du véhicule n’est pas prévu au contrat.

Comment ça marche la LLD ?

La période d’une location longue durée va généralement de 24 à 48 mois.

Si certains contrats LLD bénéficient du kilométrage illimité, la majorité comprennent des plafonds kilométriques. Ceux-ci varient d’une formule à une autre : 60.000 km sur 2 ans, 90.000 km sur 3 ans, etc. Au-delà du seuil convenu, chaque kilomètre supplémentaire est facturé : comptez entre 0,05 et 0,40 € le km.

Attention : même si vous n’êtes pas propriétaire du véhicule, la carte grise est à votre nom. Tous les dommages et les infractions commises durant la location sont donc à votre entière responsabilité.

Le montant des mensualités est défini au moment de la signature du contrat.

Plusieurs facteurs jouent sur celui-ci, incluant des caractéristiques propres au véhicule et les prestations choisies :

  • prix du deux-roues ;
  • durée de la location ;
  • plafond kilométrique ;
  • entretien et réparations (batterie, freins, pneus, changement d’ampoules...) ;
  • assurance et type de garantie (au tiers, intermédiaire, tous risques) ;
  • assistance en cas de panne (prêt d’un véhicule).

Lorsque le contrat arrive à son terme, le conducteur doit restituer le deux-roues dans un “état d’usure normal”. Cela lui permet de poursuivre son cycle de vie sur le marché des véhicules d’occasion.

À savoir : bien qu’aucune option d’achat ne soit prévue dans le cadre d’un contrat LLD, vous êtes libre de faire une proposition au loueur à la fin de la location. Ce dernier peut l’accepter ou la refuser.

Avantages de la LLD

En tant que particulier, les avantages du leasing de scooter électrique sont nombreux :

  • conduite d’un véhicule neuf et moderne sans investissement de départ ;
  • réduction des coûts puisque tout est inclus dans le loyer mensuel ;
  • grande liberté et simplicité en terme d’entretien courant ;
  • possibilité de changer régulièrement (tous les 2 à 4 ans) de scooter.

À cela, viennent aussi s’ajouter les avantages relatifs aux deux-roues électriques en eux-mêmes : absence de carburant, coût très faible des recharges, subventions de l’État et des collectivités, fiabilité des pièces, facilité d’entretien, vignette Crit'Air 0 et stationnement gratuit en ville…

A savoir : Vous avez une entreprise ? Sachez que les professionnels bénéficient de plusieurs avantages fiscaux intéressants :
  • loyers déductibles des impôts ;
  • récupération de la TVA ;
  • exonération de la taxe sur les véhicules de tourisme et de société (TVTS).

LOA - Location avec Option d’Achat

La seconde option est d’opter pour une LOA de scooter électrique. Ce système, similaire à la LLD, implique aussi de déterminer une durée fixe de location ainsi que des plafonds de kilométrage.

Comment ça marche la LOA ?

Là où la location avec option d’achat se distingue, c’est en donnant la possibilité à l’usager de racheter le deux-roues en fin de contrat. Cette clause reste toutefois optionnelle : vous pouvez tout à fait décliner le rachat et rendre le véhicule au loueur.

Dans le cas d’un rachat, la totalité des mensualités versées durant la location est déduite de la facture finale, dont le prix est garanti dès le début. La signature du contrat se solde en général d’un apport initial important, plus élevé que les loyers suivants. Prévoyez donc d’avoir la trésorerie nécessaire au versement de ce “1er loyer”.

A savoir : un contrat de LOA ne comprend ni l’entretien, ni l’assistance : ces services sont à votre charge.

Avantages de la LOA

L’avantage principal d’une LOA de scooter électrique est de pouvoir tester un modèle de 2 roues sur une longue période afin de voir s’il vous convient.

Si vous décidez de l’acquérir, cela vous aura également permis d’échelonner les paiements et donc de diminuer de façon conséquente le prix d’achat. 

Le paiement en plusieurs fois sans frais

Enfin, le financement d’un scooter électrique peut se faire via le règlement en plusieurs fois sans frais.

Le principe est simple : ici, le marchand passe par un prestataire externe, souvent une société de crédit type Alma, CB4X ou encore Oney. Après l’étude et l’acceptation du dossier client, cette dernière s’acquitte du règlement total du véhicule en question.

Le client, de son côté, rembourse au fur et à mesure l’organisme créditeur selon les échéances mensuelles convenues (3, 4, 6 mois...). En retour, il peut profiter immédiatement de son nouvel achat.

En conclusion sur le financement d'un scooter électrique

Des facilités de paiement au leasing de scooter électrique, le marché automobile cherche à s’adapter aux problématiques financières des usagers. Déjà absente des transports en commun (bus, métro, véhicule en libre-service) la notion de propriété s’efface peu à peu au profit d’un usage durable, pratique et économique.

Quelle que soit la solution choisie, veillez à toujours bien lire les modalités et les conditions encadrant l’offre, afin d’opter pour celle qui convient le mieux à vos besoins.

Nicolas
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: